6.4 Une méthode simple pour trouver les adresses de réseau possibles

Il n'est pas toujours évident de savoir si une adresse correspond bien à celle d'un réseau selon le masque que l'on a choisi. Avec la méthode suivante, vous devriez pouvoir vous en sortir. Il faut avant tout que vous ayez déterminé le masque selon le nombre de machines dont vous avez besoin. Ensuite, selon l'octet significatif (qui n'est pas à 0 ou 255) faites 256 - cetoctet=X. l'adresse de réseau devra alors être un multiple de X. Un petit exemple pour mettre être un peu plus clair. On veut par exemple 50 machines, on choisit donc un masque en 255.255.255.192. C'est le dernier octet qui est significatif, on fait donc 256-192=64. Il faut donc que le dernier octet de l'adresse de réseau soit un multiple de 64. Si on prend la plage 10.0.0.0/255.255.255.192,
on pourra choisir les adresses de réseau suivantes:
10.0.0.0
10.0.0.64
10.0.0.128
10.0.0.192


6.5 Comment découper une plage réseau quelconque comme somme de plusieurs plages ?

Nous avons vu qu'une plage réseau ne pouvait pas être choisie n'importe comment. Etant donné que les masques et les adresses IP se basent sur un codage binaire, les chiffres utilisés dans les adresses résultantes ne pourront que être des multiples de puissances de 2 en accord avec le masque. Ainsi, une plage 70.0.0.0 ne pourra pas avoir un masque qui définisse plus de deux chiffres sur le premier octet, car 70 est un multiple de 2, mais pas de 4.
Ce n'est pas clair ? un exemple devrait vous aider à mieux comprendre. Disons que l'on veut décrire la plage d'adresses allant de
69.0.0.0 à 79.255.255.255. La question est de savoir quel masque associer à quelle adresse de réseau nous permettra de définir cette plage ?
Le premier octet varie de 69 à 79. Il prend donc 11 valeurs. 11 n'étant pas une puissance de 2, on sait d'ores et déjà que l'on ne pourra pas définir cette plage avec un seul réseau, mais qu'il va falloir la découper en une somme de plusieurs réseaux. Le but est cependant d'optimiser cette somme de réseaux pour en avoir le moins possible. On pourrait simplement utiliser 11 réseaux avec des masques 255.0.0.0, mais on doit surement pouvoir faire plus propre et regrouper plusieurs de ces réseaux en un seul.
La première puissance de 2 inférieure à 11 est 8. Il faut maintenant savoir si l'on peut placer un réseau, dont le premier octet décrira 8 valeurs, dans cette plage. Le seul multiple de 8 de cette plage est 72. On décrirait alors un réseau dont le premier octet varierait de 72 à 79, ce qui est bien compris dans notre plage d'origine. Le réseau 72.0.0.0/248.0.0.0 est donc bien adapté pour décrire notre plage, mais il reste encore à décrire les adresses de 69.0.0.0 à 71.255.255.255.
On effectue le même raisonnement. (Ici le premier octet prend 3 valeurs, la puissance de 2 inférieure à 3 est 2, et le multiple de 2 de cette plage est 70).
On trouve donc le réseau 70.0.0.0/254.0.0.0
Il ne nous reste plus qu'à décrire la plage 69.0.0.0 à 69.255.255.255 qui peut être définie par 69.0.0.0/255.0.0.0.
Et voilà !! Nous avons découpé notre plage d'origine qui allait de 69.0.0.0 à 79.255.255.255 en trois sous réseaux:
69.0.0.0/255.0.0.0
70.0.0.0/254.0.0.0
72.0.0.0/248.0.0.0



6.6 Plages réservées (RFC 1918)


Certaines plages d'adresses ont été réservées pour une utilisation locale. Ainsi, pour configurer un réseau local quand on n'a pas de plage d'adresses publiques à disposition, on doit utiliser ces plages d'adresses privées. Si vous voulez avoir plusieurs réseaux, c'est à vous de faire le découpage au sein de ces plages comme bon vous semble.
Voici ces plages d'adresses:
• 10.0.0.0/255.0.0.0 soit plus de 16 millions d'adresses.
• 192.168.0.0/255.255.0.0 soit près de 65000 adresses.
• 172.16.0.0/255.255.240.0 soit 4080 adresses.
Si après vous ne trouvez pas votre bonheur, c'est que vous avez un sacrément grand réseau, ou que vous vous y prenez mal....


7 Comment découper une plage d'adresses en plusieurs sous réseaux ?

7.1 Détermination des masques pour chacun des réseaux

Il est souvent nécessaire de découper une plage d'adresses en plusieurs sous-réseaux. Pour cela, il vaut souvent mieux envisager le découpage des réseaux dans son ensemble plutôt que de les faire chacun séparément et de se rendre compte à la fin qu'ils sont incompatibles...
Ainsi nous allons encore partir du nombre de machines dans chacun des réseaux. Prenons l'exemple précédent du réseau 193.225.34.0/255.255.255.0. On désire comme précédemment faire un sous réseau de 60 machines, mais aussi un réseaux de 44 machines et un dernier de 20 machines. De la même façon que nous l'avons vu précédemment, pour 44 machines, il faudra réserver 64 adresses, soit un masque 255.255.255.192. Pour 20 machines, il faudra réserver 32 adresses, soit un masque 255.255.255.224.


7.2 Détermination des plages réseau

Nous allons donc devoir placer trois plages de 128, 64 et 32 adresses dans une plage de 256 adresses, cela ne devrait pas poser de problème.On commence par la plage la plus grande de 128 adresses. Si on commençait par la plus petite et qu'on la plaçait n'importe où, cela pourrait poser problème. Imaginons que l'on place la plage de 32 adresses de 0 à 31, et celle de 64 adresses de 128 à 192, il ne nous resterai plus de place pour la plage de 128 adresses !!! On a donc deux choix pour cette plage de 128 adresses, soit les adresses de 0 à 127, soit de 128 à 255. A priori, les deux choix sont possibles et non déterminants. On choisit de 0 à 127. Ainsi, notre sous réseau sera caractérisé par 193.225.34.0/255.255.255.128. Pour la seconde plage de 64 adresses, il nous reste deux plages d'adresses possibles, de 128 à 191, et de 192 à 255. Là encore le choix n'est pas déterminant. On choisit de 128 à 191. Ainsi, notre sous réseau sera caractérisé par 193.225.34.128/255.255.255.192
(ici, la première adresse de notre plage (l adresse du réseau) est celle en 128 et le dernier octet du masque en 192 nous indique que ce sous-réseau contient 64 adresses)
Enfin, pour la dernière plage de 32 adresses, il nous reste encore deux possibilités de 192 à 223 ou de 224 à 255. On choisit de 192 à 223. Ainsi, notre sous-réseau sera caractérisé par 193.225.34.192/255.255.255.224.



7.3 Le résultat


Nous avons donc découpé notre réseau d'origine 193.225.34.0/255.255.255.0 en trois sous réseaux
193.225.34.0/255.255.255.128
193.225.34.128/255.255.255.192
193.225.34.192/255.255.255.224

Il nous reste même une plage de 32 adresses non utilisées de 224 à 255.