<CENTER>Comment mesurer les tensions de son alimentation ? </CENTER>

Introduction


Beaucoup de personnes jugent la qualité de leur alimentation à partir des relevés effectués par les sondes de leur carte-mère. Malheureusement, l’expérience nous a appris que les tensions affichées par ces dernières sont parfois loin de la réalité. Nous allons donc vous montrer comment s’y prendre pour les vérifier !

Tout d’abord, voyons dans quels cas l’opération peut être intéressante :

*si malgré votre nouvelle alimentation, vos tensions restent dérisoires,

*si vous subissez des plantages d’origines mystérieuses,

*si bien que vos tensions semblent correctes, votre processeur refuse le moindre Mégahertz supplémentaire.

Mesurer les tensions


Avant de commencer, sachez qu’il n’y a rien de compliqué et nous nous efforcerons d’être le plus clair possible. Parlons maintenant des dangers, comme à l’habitude vous agissez à vos risques et périls et ni VTR-Hardware.com, ni son équipe ne pourrait être tenu responsable des dégâts occasionnés. Cependant, à moins que vous ayez deux mains gauches et que vous fassiez l’inverse de ce que l’on vous recommande, les risques sont quasiment nuls.

<CENTER></CENTER>

Pour mesurer les tensions délivrées par votre bloc, vous devrez utiliser un voltmètre ou multimètre. Une fois l’attirail sorti, vous devez brancher le fil rouge à la borne « V » de votre appareil, et le fil noir à la borne « COM ». Les alimentations délivrent un courant continu c’est pourquoi nous devons choisir un calibre proposé par notre multimètre dans la zone courant continu. Comme le calibre doit toujours être supérieur à la tension mesurée, nous optons pour « 20V ».

Vous voila prêt, nous allons mesurer toutes les tensions possibles avec le voltmètre lorsque l’alimentation est branchée au PC. Nous vous préconisons de réaliser les branchements avec l’ordinateur éteint, et de l’allumer une fois s’être assuré que le fil rouge et le noir ne se touchent pas de manière à éviter tout faux contact.

Vous pourrez ainsi vérifier les tensions en Burn et en Idle et les comparer avec celles indiquées par votre carte-mère. Pour mesurer les valeurs en Burn, nous vous conseillons le logiciel CPU Burn qui d’après nos tests est celui qui sollicite le plus le processeur et par conséquent l’alimentation.

Enfin nous considerons qu’une bonne alimentation se doit de fournir des tensions égales ou un peu supérieures aux tensions demandées sans que celles-ci varient entre une phase de calcul et de repos. Aussi, un bloc dont le 12V est à 11.9V quelque soit la charge est plus propice à l’overclocking qu’un autre ayant un 12V à 12.5V mais qui chute à 12.1V en Burn.

Le +5V et +12V


Le +5V et le +12V sont sans aucun doute les tensions les plus simples à mesurer, vous pouvez les prendre sur n’importe quelle prise molex de préférence libre.

<CENTER>
A gauche, le montage pour le 12V et à droite pour le 5V
</CENTER>

Pour le 5V, nous allons connecter le fil rouge (borne positive) du voltmètre avec le fil rouge de la molex, et le fil noir (borne négative) avec une masse soit n’importe quel fil noir d’une molex.

Pour le 12V, c’est presque la même chose à l’exception qu’il faille connecter le fil rouge du voltmètre avec, cette fois-ci, le fil jaune de la molex.

<CENTER>
A gauche le 12V et à droite le 5V</CENTER>

Note : si vous obtenez une tension négative, vous avez sans doute inversé la borne positive et négative

Le -5V et -12V

Celles-ci sont un peu plus délicates à mesurer car il faut aller les chercher sur le connecteur ATX 20 pins.

<CENTER>
A gauche le -12V et à droite le -5V
</CENTER>

Commençons par le -12V : vous devez connecter le fil rouge du voltmètre avec normalement le fil blanc de la prise ATX, cependant je vous incite à regarder le schéma ci-dessus car les couleurs diffèrent quelquefois selon les constructeurs. Quant à la borne négative de l’appareil, vous pouvez la brancher avec la masse (fil noir) d’une autre molex pour éviter de vous emmêler les pinceaux.

Vous devez ensuite répéter l’opération pour le -5V en connectant maintenant la borne positive de l’instrument avec le fil bleu de la prise ATX.

Le 3,3V

<CENTER></CENTER>

Il y a deux façons de contrôler le 3,3V, soit par le connecteur ATX, soit par la prise AUX qui a l’avantage d’être plus accessible. Nous vous proposons le schéma des deux méthodes.
Dans tous les cas, la borne positive du voltmètre doit être connectée au fil violet et la borne négative à la masse (fil noir) d’une molex par exemple.

Conclusion


Voilà ce guide est terminé ! J’espère qu’il vous aura rendu service .

Si vous avez des questions ou que vous n’êtes pas sûr de quoique ce soit, n’hésitez pas à utiliser notre forum où nous vous répondrons avec plaisir !

<CENTER>
-----------------------------------------------------------------------------------
By Sclofmad.skyblog.com
-----------------------------------------------------------------------------------</CENTER>